En bref...

ManuelManuel de l’Instructeur

Dans le cadre de son plan de développement de l’art martial du TAHTIB, l’Association SEIZA produira la 1ère édition du Manuel de l’Instructeur, avec ses deux versions Arabe Français et Arabe – Anglais, en Octobre 2012. Le prototype en version bilingue Arabe – Français sera testé en Egypte du 30/3 au 12/4 et en France jusqu’à fin Avril.

Le Manuel est réalisé avec le soutien du Ministère Egyptien de la Culture et l’aide de la société Adcom Egypt. Il s'inscrit dans la continuité de la démarche pédagogique, pour laquelle l'association a reçu un financement de la DRJSS – Ile de France sur le volet éducatif d'enseignement de l'art du bâton au lycée Rodin dans le cadre des cours d'Education Physique et Sportive en 2010.

Le Manuel (textes trilingues + 2 000 photos + 300 silhouettes + 40 schémas) est un support pédagogique permettant aussi bien le développement et la progression des élèves que de l'instructeur, avec :

- un plan de progression de l'élève, un support spécifique et une grille d'évaluation,

- un espace réservé pour l’iInstructeur, dans chaque chapitre technique, pour ses annotations et la personnalisation de son plan de marche

- des grilles pédagogiques de lecture pour les chapitres techniques (le développement du corps, la maîtrise du bâton, les techniques de combat, les joutes, les formes, les chorégraphies)

- un schéma de développement de l'instructeur,

- un chapitre historique rédigé par le directeur du musée du Caire

Dans le chapitre « Les formes », le Manuel apporte une alternative au risque de rupture de la transmission traditionnelle en Egypte accentuée notamment par l’urbanisation. Comme cela a été le cas en Asie puis en occident pour les arts martiaux, le vecteur de la forme codifiée (les formes), le « kata » devient un des leviers utiles pour la pérennité de l’art du Tahtib en Egypte, et un outil attendu pour sa diffusion dans le monde. Le public des arts martiaux a adopté ce type de transmission. Il y trouve un moyen d’expression avec des techniques, des déplacements, des attitudes, etc. qu’il peut travailler seul et en collectif, et les utiliser lors des joutes. Les formes donnent un terrain de progression à l’élève observable par l’instructeur.

Adel-Paul Boulad (Tahtib.com)


Inutile de vouloir aller vite

Si la vitesse et la force sont bien des qualités déterminantes en combat, n’en déplaise à certains adeptes (mais pas tous…) de « pratiques énergétiques ». Pourtant ce ne sont pas elles que nous allons privilégier dans notre pratique car ces qualités sont essentiellement déterminées par notre hérédité génétique et notre âge plus que par notre entrainement (même si ça aide), et s’il est bon de les développer et les entretenir, passé un certain âge il n’y a plus de réelle progression. Au mieux on retarde notre baisse de performance, au pire en se focalisant dessus, on masque d’autres ressources ou capacités plus essentielles et durables.

Inutile de vouloir aller vite ou frapper fort ; vous trouverez toujours plus rapide et plus fort que vous ! Privilégiez la lenteur et l’observation, l'élégance et le relâchement, écoutez le rythme… Ne vous battez pas contre votre partenaire, mais Avec… dansez avec lui…

L’essentiel n’est pas dans la recherche d’un résultat technique ou d’une performance quelconque, ni même d'une efficacité illusoire en combat, mais dans vos qualités humaines et relationnelles développées à travers la pratique…

"Echanger, jouter, "lutter" avec des amis ça développe beaucoup plus de perceptions sur nos capacités et sur ce qu'on est capable de faire en tant qu'humain plutôt que de se battre contre des adversaires." (Jean-Luc Mordret)

Et même s’il ne faut pas les négliger, l’important n’est pas dans les capacités physiques, ni même la technique, mais dans l’état d’esprit dans lequel vous pratiquez !

Luc Dumas


sur Shenjiying.com

article José CarmonaMon ami José Carmona, enseignant de Taï Chi et auteur de nombreux ouvrages et articles de référence dans le domaine des arts martiaux chinois, me fait l'honneur d'un article sur son propre site : "A la découverte du tahtib, le bâton égyptien : Une entrevue avec Luc Dumas", où il est question de Tahtib, de Adel-Paul Boulad et de Bernard Maquin...